avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Sam 7 Jan - 8:35
Je l’avoue. Je n’avais pas encore bien réalisé le crime que j’avais commis en quittant Asunia, abandonnant derrière moi mes titres, mon honneur, mes hommes et mon ancienne vie. Il faut dire que, mon goût pour l’aventure et la sensation de liberté, accentuée par le fait que j’étais sur le dos d’un dragon en plein vol, ne laissaient pas de place aux remords. Le vol de mon cher ami à écailles, répondant au nom de Niddogur, était étrangement lent contrairement à ses habitudes de jeune fonceur. J’avais un peu oublié qu’il n’avait jamais volé aussi loin du château, c’était un monde nouveau que le jeune reptile découvrait-là. Comme pour le rassurer, j’avais caressé la base de son cou mais, aussi fier qu’un coq, le dragon rouge avait fait mine de rester indifférent. Ce qui, m'avait assez amusé pour la peine.

Avant de fuir Asunia et sa garde, je n’avais pas eu la bonne idée de prévoir une carte du monde ou de passer aux cuisines afin d’emporter quelques vivres… Mais avouons-le, ce n’est pas chose simple de penser à ce genre de chose quand la garde avait pour ordre de vous mettre aux arrêts ! Une chose positive, je n’avais pas oublié ma bourse peu modeste. Fallait-il encore qu’on atteigne un jour une ville… Actuellement, sous les nuages, tout était d’un vert abondant. J’avais alors deviné que nous étions en train de survoler la forêt du Vergeau. D’après mes souvenirs, quand bien même assez flous, il me semblait qu’il y avait un petit village à la sortie de la forêt. Avec un peu de chance, les villageois n’auraient pas encore eu vent de la nouvelle concernant la soit disant « trahison » du chef des chevaliers d’Asunia. Et, avec bien plus de chance, j’allais trouver ce village… Oui, il faut savoir que j’avais une sorte de foi bancale et aveugle envers la chance et le hasard. Une bien merveilleuse religion ! Bon, passons…

J’avais demandé à mon cher ami de se rapprocher de la forêt, c’était plus pratique de repérer un village ainsi. Alors que Niddogur volait paisiblement, et que… - Bon d’accord, j’avoue ! Quand il vole lentement, ça a tendance à m’endormir… - je donnai peine à garder les yeux ouverts, quelque chose dans les bois avait attiré l’attention du dragon rouge. Le grondement mauvais du grand reptile m’avait obligé à me redresser sur la scelle et, à peine avais-je remarqué cette étrange lueur dans les nuages de feuilles, qu’une lame se logea soudainement dans la chair de mon bras, juste en dessous de mon épaulière. La mauvaise surprise m’avait arrachée un petit cri alors que Niddogur, très protecteur, entrait dans une rage incontrôlable, battant des ailes sauvagement et poussant des grondements de colère envers la forêt, toutes dents dehors. Ignorant le poignard encore encré dans ma chair, j’avais eu toutes les peines du monde à convaincre Niddogur de se poser sur une plaine avoisinante. Un dragon rouge dans un ciel bleu immobilisé par sa colère était une proie redoutablement facile à atteindre pour un être déjà en mesure de toucher son cavalier qui pourtant, en plus d’être difficilement visible depuis le sol, était recouvert d’une épaisse armure sur plus de la moitié du corps. C’était un redoutable exploit de force et de précision, un exploit même surhumain. Si encore, ça avait été une flèche... Rien de bien rassurant mais étrangement, cela éveillait en moi plus de curiosité que de peur.

Après avoir hurlé des ordres au dragon têtu pendant au moins cinq bonnes minutes tout en tirant avec force sur sa bride, Niddogur avait finalement accepté de se poser, toujours aussi menaçant. Une fois pieds à terre, j’avais retiré le couteau de mon bras d’un simple geste, laissant un petit flot de sang s’échapper de la plaie. J’étais un chevalier et ce genre de blessure n’était pas plus effrayante que la piqure d'un vulgaire moustique. Tout en caressant la tête de mon ami à écailles pour le rassurer un tant soit peu, je réfléchissais rapidement à ce qui venait de se produire. La précision de ce mystérieux lanceur de couteau était telle que, si il avait voulu ma mort, je ne serai plus de ce monde à l'heure actuelle. J’avais plutôt l’impression qu’il m’avait envoyé une invitation à le rencontrer. Certes, sa façon était tout aussi spéciale que dangereuse.

Délaissant Niddogur avec l'ordre formel de ne pas bouger de la clairière, le poignard à la lame ensanglanté en main, je n'avais pas d'autre choix que de répondre à l'invitation de cet étranger ou, plutôt, ma curiosité ne me laissait pas d'autre choix. Je voulais voir et savoir. Et puis, un chevalier au nom légendaire tel que celui des Windsor, n'était-il pas censé être sans peur ni reproche ? Ignorant les quelques plaintes du grand reptile un peu trop mère-poule sur les bords, je m'enfonçai dans les bois avec prudence, prêt à dégainer mon épée flamboyante à tout moment. L'adrénaline, en vue d'un éventuel combat, montait en moi au fur et à mesure que je m'avançais entres les grands arbres. J'étais chaud. Très chaud. Bouillant !
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2632

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Mar 10 Jan - 9:01
Le seul argument contre immortalité est l’ennui. Je n’avais atteint la terre des hommes que depuis peu et déjà, la lassitude me gagner. Midgard était très différent de Svartalheim mais, en plus de deux-cents-cinquante printemps, j’avais eu tout le loisir de parcourir ses contrés et, aussi colorées et diverses soit-elles, elles manquaient cruellement d’intérêt et d'innovation. Cela, même les Dieux l’avaient compris. Sinon, pourquoi auraient-ils laissés tomber l’objet divin sur leur monde fétiche ? Ou qu’ils puissent être dans l’actuel, ils devaient éprouver un certain divertissement à voir leurs créatures se dévoraient entres elles pour espérer approcher, rien qu’un peu, l’immensité de leurs pouvoirs. D’une certaine manière, les Dieux avaient un sens de l’humour non négligeable.
Au loin, à travers arbres et buissons, j’apercevais sans le moindre effort la silhouette arrogante de l’humain ignorant. Tellement prévisible… S’en était presque frustrant. Les humains sont des créatures d’une stupide à toute épreuve ! Dans ma quête de distraction, j’avais invité un mortel à descendre de sa créature ailée, la jugeant potentiellement dangereuse. Une invitation qu’on pouvait qualifier, sans aucune prétention, d’exécution. L’allure si fière et dominatrice du mortel chevauchant sa bête avait éveillé en moi un profond dégoût, enrageant mon orgueil. Il s’était affiché tel un valeureux guerrier en quête d’héroïsme. Profondément détestable. Néanmoins, je me sentais d’une humeur créative et généreuse. Cet humain allait avoir l’honneur de devenir un véritable héros pour ses pairs. Savez-vous comment naissent les héros en ce bas monde ? En mourant.
Du haut de mon perchoir, une imposante branche, s'observait avec une cruelle indifférence l’insecte qui se dressait à présent devant moi. Comme convenu, la grande créature à écailles ne l’accompagnait pas, ne pouvant se mouvoir dans cette forêt aux troncs étroits les uns par rapport aux autres. L'humain n’était encore qu’un nourrisson égaré, le regard trop vif et curieux. En chien loyal, il était venu me rendre mon bien qu’il jeta dans ma direction avec une rage insignifiante tout en crachant quelques mots dans sa langue barbare. La dague traça l’air pour finalement venir se figer devant mon regard ardent, sa lame encerclée par deux de mes doigts. L’humain, presque amusé par ce geste des plus banals, se lança dans une divagation orale des plus agaçantes. En à peine quelques mots, il avait piétiné toute la patience dont disposait un immortel. Tout en ignorant ses stupides balivernes, j’avais croisé mes avant-bras sous la forme d'un « x » avant de les jeter violemment sur les côtés. Dans un court sifflement aigu, mes six lames s’étaient libérées au même instant. Autour d’elles, l’air semblait se comprimer, paraissant comme flou. Me laissant bercer par l'excitation et la sauvagerie d'une folie apprivoisée, je fondis sur ma proie.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Dim 15 Jan - 2:50
Un démon. C’est tout ce qui m’était venu à l’esprit alors que j’observai avec une réelle curiosité l’être qui me dominait par sa hauteur improvisée. Ses yeux étaient d’un rouge brillant, surnaturel, qui rappelait la lueur des flammes lors des nuits d’hiver. Une longue et fine écharpe semblait flotter derrière-lui, animée tel un spectre. S’il avait pris la peine de se cacher derrière une apparence humaine, cet être n’avait absolument rien d’humain. Aucune émotion ne s’affichait sur son visage qui semblait être gravé dans le marbre. Seuls ses yeux ardents trahissaient un mépris profond et une férocité enfouie. Un démon sur Midgard… Cela n’avait rien de rassurant, surtout après le réveil de Fenrir.

- « C’est à toi ! » lançai-je en lui jetant sa dague.

A ma grande surprise, j’y avais été un peu fort… La pointe de l’arme fila comme une flèche en direction de la créature. Sans la moindre difficulté, le démon la rattrapa par sa lame, juste avant que sa pointe atteigne son visage. Je dois avouer qu’il avait une certaine classe… Du moins, pour un être démoniaque. Si le code des chevaliers exigeait qu’on se présente à son adversaire avant l’affrontement, je savais également que cette règle ne s’appliquait pas aux démons. Ils étaient considérés comme des créatures dénuées de raison, incapable de communiquer. Néanmoins, mon éternelle curiosité me poussait à vérifier cette information.

- « T’es quel genre de démon au juste ? » demandai-je en plissant un sourcil.

Pour toute réponse, le démon leva ses bras pour les croiser en un « x » parfait. Un sifflement strident retendit, libérant des lames menaçantes sur chacun de ses avants bras. Le mécanisme était impressionnant, d’autant plus que les lames semblaient jaillir de sa chair… Et, quelque chose me disait que je n’avais pas tort sur ce point-là.

- « Le genre… piquant. » concluais-je en empoignant mon épée à deux mains.

Mais, le démon avait déjà disparu de son perchoir. Impuissant, j’avais senti le métal glacée entailler ma peau en longueur sur tout mon côté droit. En y jetant un regard alarmé, j’aperçu un flot de sang jaillir précipitamment de la plaie. Il venait de trancher les mailles de mon armure comme si cela avait été du beurre ! N’ayant guère le temps d’être ahurie par les prouesses de ses lames, j’avais élancé mon épée dans un demi-cercle, conscient que le démon devait se trouver à présent en mon dos. Agilement, la main du démon s'était posée sur le plat de ma lame durant mon mouvement et, avec une souplesse déconcertante, il esquiva mon attaque en passant par-dessus la 9K. Au même instant, une autre plaie s’était ouverte sur ma cuisse droite alors qu’une autre entaille profonde émergeait sur l’épaule de mon bras fort ! Rien, je n’avais absolument rien vu venir ! Mes yeux n’avaient pourtant jamais quitté ce fourbe de démon ! Adoptant une position purement défensive, ma lame écarlate brandit devant moi, j'avais reculé de quelques pas ; n'ayant à vrai dire, pas d'autre choix. Je devais me hâter de comprendre de quelle magie ou ruse il usait. Il ne pouvait pas être aussi rapide ! De nouveau, le démon avait disparu de mon champ de vision.

Je n'étais encore qu'a quelques heures d'Asunia et déjà, mon voyage menaçait de s'arrêter brutalement.
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2632

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Jeu 19 Jan - 7:41
L’humain arrogant ne semblait plus opposer la moindre résistance. Il reculait avec lâcheté, dans un acte que je jugeais plus inutile que désespéré. Son sang s’écoulait avec lenteur sur sa cuirasse, par une multitude de plaies qui ne cessaient de croitre en nombres. Mes lames dansaient avec le vent, tranchaient l’air avec indifférence avant d’entaillaient la chair dans un jeu sordide. Jadis, cela m’aurait probablement amusé un tant soit peu. En l’occurrence, j’étais simplement frustré. Cet humain tenait entre ses mains une épée à la lame flamboyante rendue légendaire même sur les terres arides de Svartalfheim. Nombreux des humains ayant maniés cette arme avait été, d’une façon ou d’une autre, proche de l’objet divin en des temps anciens. En rencontrant son nouveau possesseur, j’avais espéré me rapprocher du porteur de lumière… Mais, l’être qui se tenait devant moi était pitoyable et faiblard. Il n’était guère destiné à accomplir quoi que ce soit, pas même à vivre.

Gardant mon voile d’invisibilité, je m’étais rapproché de l’humain jusqu’à lui faire face. Mes lames s’étaient rétractées et mes katars étaient croisés sur mon torse. Subitement, dans un sifflement aiguë, j’avais libéré mes lames et jetais mes bras vers l’arrière, entaillant le corps du mortel d’un « x » écarlate d’où un flot de sang chaud jaillissait, allant jusqu’à maculer mon visage de quelques points rouges ; chose que l’être calamiteux ne pouvait pas même voir. En punition pour sa faiblesse insolente, je lui avais infligé une mort aussi lente que mon impatience soudaine me le permettait. Il ne me restait plus qu'a le contempler se vidait de son si précieux liquide vital. Alors que j'avais risqué un regard sur les traits de l'humain, mon visage s’était subitement figeait dans la stupeur. Celui-ci souriait de toutes ses dents… Avant même que je puisse réagir, encore sonné par l’incompréhension, quelque chose de dur s’écrasa avec barbarie sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Ven 27 Jan - 5:53
Beaucoup de livres de la bibliothèque de Lotheican, traitant de démonologie, qualifiés les démons d’êtres « imparfaits ». D’après différents ouvrages, les démons seraient les premiers êtres à avoir étaient conçus par les Dieux, d’où leur soit disant « imperfection ». Mon premier démon, celui qui semblait prendre un plaisir sadique à me lacérer de toute part, avaient probablement de nombreux défauts mais, je ne serai pas amène de le qualifier d’être imparfait. Qui d’ailleurs, pouvait avoir le culot de se qualifier d’être l’incarnation même de la perfection ? Apparemment, même les Dieux avaient commis des erreurs en créant certaines formes de vies. Certes, mon démon ne semblait pas doué pour la communication, il se pouvait même qu’il soit incapable de prononcer le moindre mot mais, il ne semblait pas dénué d’intelligence ou de ruse pour autant. En soit, je ne pouvais pas lui en vouloir pour son manque de courtoisie. Cependant…

Ma main droite avait délaissée hâtivement mon épée à ma gauche. J’avais attendu patiemment que deux nouvelles entailles rougeoyantes apparaissent sur mon corps puis, sans même voir mon adversaire ou ses lames, mon poing libre remonta en leur centre avant de se heurter brutalement contre un mur invisible, avec toute la force brute dont j’étais capable. Le démon apparut alors et, je dois avouer que je ne l’avais pas loupé. Mon poing s’était écrasé en plein contre sa face !

- « Ne me sous-estime pas ! » hurlai-je dans un reproche.

J’avais regretté mes mots aussitôt prononcés car, l’effet de surprise ne dura pas plus longtemps ; le démon avait reculé d’un formidable bond de plusieurs mètres, réduisant en poussières toutes mes chances de lui infliger une attaque plus dévastatrice qu’un misérable coup de poing. J’avais adopté de nouveau une position défensive, observant en silence la créature peu commune qui se dressait à plusieurs mètres face à moi. Du sang noir coulait de ses narines et ses yeux brillaient telles des torches dans l’ombre de la forêt. Il semblait encore sonné de mon attaque, surprit d’avoir été touché. Pourtant, cela semblait si évidant. La 9K était bien plus longue que ses étranges lames rétractiles, si j’étais à sa portée, il était forcément à la mienne. Son petit jeu d’invisibilité n’avait pas été bien dur à saisir et, je dois avouer qu’il m’avait laissé tout le loisir de le comprendre en répétant ses miteuses attaques. Si j’étais probablement encore en vie car il m’avait sous-estimé, j’étais horriblement contrarié d’avoir était pris si peu au sérieux… Moi, un Windsor !

Sa riposte s’était déroulée très vite. Le démon avait levé les bras, les croisant – comme à ce qui semblait être une habitude – en un « X » devant son visage. L’air sifflait et se troublait autour de ses lames, comme absorbé par celles-ci. Soudainement, il jeta les bras en avant, libérant son attaque. Je ne sais pas par quel reflex inespéré mais, j’avais réussi à parer à l’aide de mon épée ce qui m’avait semblé être une lame de vent mais, ce ne fut malheureusement pas le cas de la seconde... Dans sa trajectoire, elle m’avait arrachée une partie d’un de mes muscles du bras gauche, laissant une énorme entaille ensanglantée où l’os était horriblement visible. Je crois que si j’étais en mesure de ressentir la douleur, cette attaque m’aurait mis hors d’haleine durant un bon moment. Dans l’actuel, je me souciais plutôt du fait que je venais de perdre en grande partie l’utilisation d’un de mes bras… Mes attaques en serait affaiblit de presque de moitié, bien qu'il ne s'agissait pas là de mon bras fort. Une punition à la hauteur de mon erreur. Moi aussi, j’avais sous-estimé mon adversaire. Mon regard se darda vers la silhouette sombre de la créature mais, celle-ci disparut instantanément. Le jeu avait finalement laissé place au véritable affrontement.

- « Par les flammes révélatrices ! » invoquais-je.

Deux boules de feu étaient apparues avant d’entrée dans une danse folle, tournant rapidement en suivant un cercle invisible autour de moi, laissant derrières-elles des trainées d’étincelles. Le sort d’invisibilité du démon prenait fin quand celui-ci recevait une attaque. Avec cette magie, il lui serait bien moins facile qu’auparavant de m’attaquer de front sans prendre le risque d’être dévoilé et blessé par les flammes révélatrices. Mon cœur battait à la chamade et mes yeux verts scrutaient les environs avec inquiétude, à la recherche de toute anomalie dans l’air qui, trahirait une nouvelle attaque de longue portée. Il y a avait si longtemps que je n’avais pas ressentie ce sentiment, cette incertitude, cette combativité, cette excitation… Depuis combien de temps, n’avais-je pas ainsi mis ma vie en jeu dans un duel ?! Un sifflement me fit faire volte-face et ma lame écarlate rencontra brutalement celle aiguisée du démon dans un éclat d’étincelles.
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2632

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Mer 8 Fév - 6:43
Je ne pouvais que l’admettre : ce misérable humain était particulier. Certes, aussi particulier d’un soldat insecte dans sa fourmilière mais, il avait eu le mérite de m’intriguait un tant soit peu. Son sang ruisselait sur le métal de son armure mais, l’habitant de Midgard ne semblait pas en souffrir, ses traits n’étant pas même marqué par une quelconque ride de douleur. C’était là sa première particularité. La seconde concernait sa force brute qui, avec sa piètre magie en soutien, s’avéraient supérieur à la mienne. Un exploit pour une créature aussi faible qu’un humain. Il avait même réussi à me porter un coup… En tant que démon, j’avais pris pour habitude de sceller ma puissance démoniaque, de sorte à ne pas révéler mon identité aux premiers venus. Néanmoins, c’était la première fois en plus de deux cents ans qu’un simple humain m’obligeait à lever un tant soit peu ma limite. Le fait qu’il maniait la légendaire épée ardente n’était finalement peut-être pas dû au hasard… Il n’y avait qu’une seule façon de le vérifier : menait ce tas de viande arrogant à la mort. Si ce mortel était véritablement un pion du destin, les forces invisibles ne permettraient pas qu’il puisse péril face au premier démon rencontré. Ce ne serait après tout guère amusant pour ces Dieux déchus ayant jadis, en quête de distraction, jetés cet objet lumineux sur la terre des hommes.

L’objet divin n’était qu’un vulgaire conte de fée chez les mortels mais, au-delà des terres de Midgard, une véritable guerre venait d’être sonnée par le hurlement dévastateur du démon Fenrir. Asgard et Svartalheim étaient désormais en face à face, prêt à se livrer au jeu de la guerre de l’objet divin. Seul un humain peut trouver l’objet divin. Cette vérité en affirmait aussitôt une autre : celui qui s’approprie le pion du destin, le dit « porteur de lumière », sera celui qui s’appropria le pouvoir des Dieux et décidera de l’issue de la guerre imminente. Que nos ailes soient du noir le plus sombre ou du blanc le plus lumineux, nous avons tous ce même objectif. Les humains ne sont que des marionnettes.

La lame écarlate frappa l’air avec toute sa férocité avant de se heurter à ma barrière, mes deux lames les plus larges croisées dans une position défensive. Mon regard brûlant toisait de nouveau le misérable humain alors que ce dernier faisait appel à toute sa force brute pour tenter de briser mon équilibre. Qu'il semblait déterminé et plein d'espoir... Qu'il était pitoyable.

- « Je suis la lame du démon. » soufflai-je.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Jeu 23 Fév - 9:10
- « Je suis la lame du démon. » prononça-t-il alors que nos lames s’affrontées.

Sa voix n’avait été qu’un sombre murmure et pourtant, je pouvais presque ressentir toute cette haine et cette férocité sans pareille qu’elle dissimulée soigneusement. Mon ami le démon était donc capable de paroles. C’est probablement à ce moment-là que je compris à quel point mon adversaire était effrayant. Nos armes restèrent ainsi, pressées l’une contre l’autre, alors que mon regard déterminé toisait celui ardent de la créature.

- « Seyren Windsor, chevalier sans royaume. » tonnai-je en suivant le protocole des chevaliers qui exigeait de révéler son identité à tout adversaire faisant de même.

- « Je sais… » souffla-t-il d’une voix qui me glaça l’échine.

J’étais prêt lorsqu’il s’élança dans une furieuse série d’attaques. Le diable de monstre maitrisait un style de combat que je n’avais jamais vu auparavant, me laissant complètement ahurie. Il utilisait les lames de ses deux bras de toutes les façons possibles et imaginables, les utilisant comme poignard en les enfonçant sèchement dans ma chair, comme tranchant en me lassèrent de toute part et parfois même, les croisées afin de parer efficacement mes contre-attaques les plus puissantes. Ses mouvements étaient si rapides que je ne pouvais nullement les anticiper, me contentant de parer une attaque sur trois et le plus souvent, avec chance… Quant aux boules de feu que j’avais invoqué en puisant dans mes ressources magiques, elles s’avèrent être totalement inutiles, presque ridicules. Le démon avait un corps incroyablement souple dont les mouvements étaient si aisés et maitrisées, qu’il n’avait aucun mal à esquiver soigneusement les flammes en se mouvant comme un serpent. Le visage crispé par l’effort, je soufflai comme un taureau, incapable d’attaquer. L’odeur de mon sang était si présente, cuivrée et amère, que j’avais la sensation qu’on drainait lentement ma vie. Inévitablement, j’avais un instant imaginé mourir ainsi, délaissant mon monde et trahissant l’honneur de mes ancêtres… Non. Je ne pouvais pas perdre et me laisser mollement tomber dans les bras de la mort. Un autre jour, ma belle au voile sombre…

Serrant les dents avec force et dans un acte improvisé à la seconde même, mon crâne frappa violemment celui du démon. Mon bras droit avait délaissé hâtivement la garde de la 9K pour s’agripper avec ardeur à l’un des membres avant de mon adversaire, lui empêchant ainsi toute retraite et limitant ses mouvements. Les griffes d’acier au bout de son katar s’étaient impitoyablement plantées dans la chair de mon bras mais, ne ressentant aucune douleur, ma prise n’en fut pas affectée. Tenue par un seul bras, la pointe de mon épée pendait tristement vers le sol. La stratégie n’avait pas gardée à se former d’elle-même dans ma tête.

Profitant de la surprise du démon, je bandai les muscles et fis remonter mon épée, heurtant l’avant-bras non-piégée de la créature avec brutalité. Dans un craquement sec, j’avais entendu ses os se briser. Pressant mon avantage, j’avais pris un appui puissant sur mes jambes musclées, avant de porter ma lame dans une dévastatrice attaque à la verticale, destiné à faucher le démon en deux. La lame du démon avait néanmoins réussi à esquiver in extremis en portant un vil coup de pied dans ma mâchoire et en profitant de mon soudain déséquilibre pour pivoter sur le côté et échapper à la trajectoire de ma lame. Je ne sais comment mais, la sombre créature s’était échappée de mon emprise, disparaissant aussitôt de ma vision. En jetant un regard furtif à mon bras droit, j’avais remarqué une nouvelle plait ensanglantée au niveau du poignet… C’est en tentant de fermer ma main que je compris que mon pouce ne répondait plus. Le bougre avait sectionné l’un de mes muscles !
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2632

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Mar 6 Mar - 8:51
Du sang mêlé à de la sueur ruisselait à grosses gouttes le long de son visage. Sa prise sur la garde de son épée écarlate ne semblait plus aussi sûre, ses bras tremblaient comme de vulgaires feuilles. Son souffle saccadé et son cœur affolé étaient les seules mélodies des lieux, les animaux ayant fuient dès les premiers échanges de lames, le vent s’étant tus à ma demande. Son regard avait perdu de cet étrange éclat, à présent humide et voilé. L’humain avait finalement atteint sa limite.

Décevant. Atrocement décevant. Durant un bref instant, j’avais osé croire que ce simple mortel aurait eu la force et l’audace de mettre fin à mon éternité. Sa nature faible et fragile l’avait finalement, inévitablement, rattrapée. Le combat était d’ores et déjà à sa conclusion. Quel dommage, encore un peu et l’adrénaline de l'incertitude mêlée à l’odeur alléchante du sang frais aurait probablement eu raison de ma lassitude. Mes iris ardent avaient délaissés le tas de viande arrogant pour se diriger vers mon bras meurtri, broyé par la sauvagerie de l'humain. Juste un léger contretemps. Dans d’atroces craquements et tremblements, mes os s’étaient replacés avant de se ressouder d’eux-mêmes. Comme pour m’assurer que ma régénération était complète, je fis quelques mouvements, faisant jouer mes muscles. Si mon adversaire n’était qu’un humain soufflant comme un bœuf, je ne comptais pas faire dans la stupidité et lui offrir un avantage certain.

Soudain, une lueur mouvante me fit subitement relever les yeux vers la silhouette de l’homme en armure. Des flammes sauvages s’étaient concentrées sur sa lame, l’enflammant dans toute sa longueur. Par je ne sais quel futile miracle, l’humain était de nouveau droit et fier sur ses jambes, brandissant son épée brûlante dans ma direction. A cette perspective, mes lèvres se retroussèrent, dévoilant des dents pointues aux longues canines, chose que je désirai être un sourire mais qui, pour de faibles choses comme les humains, ressemblait plutôt à la menace silencieuse d'un fauve. Plus de deux cents ans s'étaient écoulés sans qu'aucun de mes adversaires, qu'ils soient d'Asgard ou de Svartalfheim, ne m'avait un tant soit peu diverti. Leur fin n'avait été qu'un courant d'air glacial, me laissant dans l'indifférence la plus totale. Jamais je n'aurai cru qu'un simple et lamentable humain de Midgard réveillerait en moi cette extase malsaine, cette fureur profonde et noire ; cette luxure guerrière et joueuse, avide de sang et de mort. Cet humain, je désirai de tout mon être le découper jusqu'à ce qu'il ne soit plus qu'une marre insignifiante de chair et de sang.

L’humain se lança à corps perdu dans ma direction, sachant probablement déjà que la seule issue possible à ce combat était sa mort. Comme fou de rage, il leva son épée ardente au ciel et poussa un rugissement féroce avant de charger, le regard brûlant de détermination.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Lun 26 Mar - 4:22
Il fallait l’avouer, j’étais dans un état misérable. Mon corps souhaitait déjà rendre les armes. Je me faisais violence pour garder un tant soit peu ma prise sur la garde de la 9K et un semblant équilibre sur mes jambes tremblantes. Ma vue était trouble et mes paupières effroyablement lourdes. Mon armure était maculée de sang, mon sang. Ma quête n’avait pas même commencée, qu’elle semblait déjà approché de sa fin… De ma défaite. Sentant sa victoire imminente, le démon aux yeux rouges prit le luxe de régénéré son bras endommagé, réduisant mes efforts pour l’affaiblir à néant en quelques instants.

J’avais abandonné ma place dans ce monde, mon royaume, mes titres, mon quotidien dans le seul et unique but d’être l’épée qui protègera tout le monde. J’avais abandonné mon ancienne vie pour me lancer à corps perdu dans la mêlé d’un destin tortueux. Je porte le pesant nom de Windsor, une fierté mais également un fardeau. La fierté d’être le descend d'héros et le fardeau de devoir leur faire honneur. Je ne suis qu’un homme. Je ne possède pas d’ailes pour survoler les obstacles, je n’ai que le choix de leur faire face avec courage. Je n’abandonnerai pas ce monde, tout le monde… Je ne suis qu’un homme et, j’ai le pouvoir de forger le destin !

« Que ta détermination perce les ténèbres et que ta lame guide ton peuple vers la lumière. »
Une lueur dorée enveloppa ma lame, perçant la pénombre. Des flammes ardentes s’enroulèrent sur la longueur de mon épée, tel un serpent enflammé. Mon regard déterminé toisa celui de la créature démoniaque. Je n’étais pas encore vaincu !

- « Je suis Seyren Windsor XIIème du nom ! Retiens bien ce nom, démon ! Car je suis celui qui s’emparera de l’objet divin ! » rugis-je en m’élançant avec ardeur vers mon adversaire.

Mes lèvres retroussaient me donné l’air d’une bête féroce. Mon regard brûlait de ténacité. Chacun de mes mouvements puisaient dans mes derniers retranchements. Les muscles de mes bras étaient tendus vers la droite, levant l’épée ardente avec toute la force qu’il me restait. Poussant un cri guerrier, j’allais à la rencontre du démon qui, comprenant que c’était là ma dernière charge, s’était lui aussi élancé vers moi. Ses lames luisaient à la lueur de la mienne et ses yeux, brillait d’excitation et de sauvagerie. Dans une explosion et un déchainement de flammes, ma lame avait rencontrée les siennes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2632

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Dim 8 Avr - 3:14
Une auréole flamboyante entourait nos deux silhouettes alors que nos regards s’affrontaient encore puis, l’inévitable explosion retentit, brisant le calme apparent des bois.

Les flammes voraces léchèrent les arbres alentours, laissant une fumée noire épaisse grimper dans le ciel obscurcit. La zone de l’impact n’était plus qu’une terre noire calcinée, de laquelle une odeur âtre se dégageait paresseusement. Un grondement animal s’échappait lentement de mes lèvres entrouvertes, laissant apparaître des dents acérées. L’odeur infecte de la chair brûlée m’assiégeait, le souffle de l’explosion ayant particulièrement savourait mon côté droit. Parmi les incessants crépitements des flammes, je pouvais aisément distinguer, cacher derrière un fin voile de fumée, le souffle saccadé de l’humain. Mes iris aussi ardents que les flammes toisaient sa silhouette avec mépris. Ce lassant cafard était toujours de ce monde.

Le visage et l’armure maculés de sang et de crasses, l’humain gisait dans une position assise, le dos maladroitement en appuis contre le tronc d’un arbre ayant miraculeusement survécu au feu. Son arme avait été abandonnée à son côté, appuyant le fait qu’il n’était plus en état de combattre. Le mortel eut peine à relever suffisant la tête pour me voir m’approcher d’un pas lent et prédateur. Les traits de son visage étaient marqués par le désespoir et la surprise. Cet être inférieur pensait réellement que j’allais simplement admirer son pouvoir exploser sans avoir le moindre mouvement de recul ou d’esquive ? Pitoyable. J’étais à deux pieds de faire rouler sa tête arrogante au sol lorsque l’humain rouvrit la bouche.

- « Paraît-il que les démons sont friands de pactes… » murmura l’humain d’une voix au bord de l’épuisement.

Je ne fus guère étonné qu’il tente de sauver sa misérable et courte existante de la sorte. Néanmoins, je m’étais arrêté dans mon élan meurtrier et, c’était ce que l’humain espérait car, son visage s’illumina pitoyablement d’un éclat de satisfaction. Un sourire s’était même dessiné sur ses lèvres ensanglantées. Pauvre fou.

- « Mon âme sur la balance… » proposa-t-il, sûr de lui-même.

N’importe quelle bête sortit tout droit des ténèbres aurait aussitôt acceptée une âme humaine si gentiment proposée. Elles étaient rares, précieuses et offraient un pouvoir que les humains ne pouvait pas même estimer. Seulement… En utilisant la vitesse propre aux démons, je m’étais brusquement rapproché de l’insecte, ma lame latérale appuyer contre sa gorge d'où un filet de sang ruisselait déjà. Le visage de l'humain s'était aussitôt figé, perdant toute trace de fierté et d'assurance.

- « Insignifiant. » répondis-je dans un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Dim 22 Avr - 1:58
S’il n’y avait pas eu le tranchant d’une lame appuyé contre ma gorge, je lui aurai probablement demandé de répéter. Insignifiante ? Rien que ça ?! On parlait tout de même d’une âme humaine ! De mon âme ! Malgré ma vision vaseuse, je pouvais aisément remarquer qu’une partie de ses cheveux avaient disparus, emportés par les flammes. Tout le côté droit de son visage était couvert d’affreuses brûlures sanguinolentes. Il me semblait même que son oreille droite manquée à l’appel. Diable, c’est tout ?! Non seulement j’avais consumé toute l’énergie qu’il me restait dans cette ultime attaque mais en plus, elle n’avait servi qu’à stimuler d’avantage l’envie de m’occire du démon. Un soudain vertige et le goût métallique du sang montant dans ma bouche m’annonçaient que le temps m’était compté. Si je perdais connaissance, s’en était fini !

- « Il y a bien quelque chose que tu désires… » tentai-je de ma voix fatigué, dans l’espoir de gagner du temps.

C’était désespéré. Tout ce que je savais sur les démons, tous ces anciens ouvrages que j’avais lu pour assouvir mon éternelle curiosité, tous faisaient mention que les démons chérissaient dévorer les âmes humaines. Et pourtant, le démon aux yeux rouges avait refusé mon âme sans hésitation. Devais-je en conclure qu’il était différent ? Etait-il sur Midgard dans le seul but de trouver l’objet divin ? N’avait-il pas dit qu’il connaissait mon identité ? Alors que mes pensées se bousculaient dans ma tête dans un bourdonnement assourdissant, le démon reprit la parole de sa voix lugubre et sépulcral.

- « Rien en ce monde n’a de valeur. Tout n’est qu’une infecte illusion. »

Morbleu ! J’étais tombé sur un démon dépressif ?!

- « Tout le monde désire quelque chose… Tu n’échappes pas à la règle. L’objet divin... Mais tu ne peux pas… le trouver… » balbutiai-je pitoyablement.

Le démon, un genou posé au sol, n’avait pas bougé d’un pouce, gardant soigneusement sa lame appuyée contre ma gorge. Dans ses iris d’un rouge surnaturel, je ne pouvais lire aucune émotion. Il m’était impossible de décrypter le flot de ses pensées ou de prédire sa prochaine action. Rien n’était lisible sur ses traits. Le visage de la lame du démon était figé dans une mélancolie qui ne semblait jamais le quitter.

Je savais que mon épée était encore à porter de main mais, au risque de me trahir, je ne pouvais pas encore agir, mon adversaire aurait tôt fait d’anticiper mon mouvement. Contrairement au démon, et pour mon plus grand malheur, mes iris émeraude étaient un véritable livre ouvert sur mon âme. L’idée de distraire la créature des ténèbres pour l’abattre en traitre avec la force qu'il me restait me dégoûtait profondément et allait à l’encontre même de la chevalerie. Cependant, je n’avais guère d’autres choix. Afin de réaliser ma destinée, je ne devais pas mourir. Néanmoins, un autre problème se présentait aussi gros qu’une montagne. Même dans l’éventualité où je triompherais du démon, sans les soins urgents d’un guérisseur, je serai mort avant même d’avoir rejoint Niddogur. J’avais perdu beaucoup de sang et à présent, chaque minute m’était précieuse.

- « N’as-tu pas proclamé avec arrogance que tu allais le trouver ? » demanda soudainement la créature.

Alors comme ça, il y a bien quelque chose qui puisse un tant soit peu courtiser ton intérêt, lame du démon ?
Revenir en haut Aller en bas
" Loki "
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : =__=
Localisation : Dans votre ombre.
Exp : 2632

Messages : 66
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Jeu 3 Mai - 4:46
- « Tout le monde désire quelque chose… Tu n’échappes pas à la règle. » Mes iris flamboyants avaient quittés le mince filet de sang ruisselant sur le cou de l’humain, provoqué par le tranchant de ma lame, pour se planter dans le regard du misérable. -« L’objet divin... Mais tu ne peux pas… le trouver… » avait-il ajouté.

Plus de deux cents ans d’existence à errer sans aucune ambition dans ces mondes et, c’était un pitoyable humain, ayant encore du lait derrière les oreilles, qui venait proclamer l’incontestable vérité ? Si j’avais eu le moindre sens de l’humour, peut-être aurais-je trouvé cela un tant soit peu amusant. J’étais la personnification du désespoir, condamné à mener une existence dénué de raison jusqu'à en devenir fou et me jeter dans la mort comme dans les bras d'une mère. L’objet divin n’attisait ma curiosité que parce qu’il était l’incarnation même de l’obsession. Tous étaient prêts à tout réduire à l’état de cendres dans le seul but de se l’approprier. C’était pour cette raison que je voulais qu’il soit mien. Je voulais savoir ce que cela me ferait de l’avoir entre mes mains juste avant de réduire toute vie au silence. Ainsi, mon désespoir s’achèverait.

L’humain avait néanmoins raison sur un point, je ne pouvais pas trouver l’objet divin. Seul l’un de ces futiles primates de Midgard en avait le pouvoir.

- « N’as-tu pas proclamé avec arrogance que tu allais le trouver ? »

Remarquant qu’il avait réussi à retarder sa fin, l’insolant reprit son assurance. Il s’était redressé comme si toutes ses blessures n’étaient plus que superficielles bien que, je pouvais presque déjà sentir l’odeur caverneuse de la mort ramper jusqu’à lui.

- « Je le trouverai. Qu’importe les moyens ou le prix à payer. Je suis prêt à m’enfoncer dans les ténèbres jusqu’aux coudes et à vendre mon âme au plus offrant pour y parvenir. Je dois protéger Midgard. » déclara-t-il avec détermination. – « Je te propose un marché… Joins ta force à la mienne jusqu’à ce que je trouve l’objet divin. A ce moment précis, le pacte prendra fin. » proposa le mortel d’une voix de plus en plus basse, comme au bord de s’éteindre.

- « Quel intérêt en tiras-tu ? Au moment même où le pacte arrivera à sa conclusion, je te tuerai et prendrai possession de l’objet de lumière. » soufflai-je en cherchant à percevoir la supercherie.

- « L’intérêt est que non seulement je verrai le jour se lever demain mais aussi, parce que seul je diminue fortement mes chances de survie. Si je meurs, j’échoue. Je t’autorise même à prendre mon âme si je viens à périr avant de trouver l’objet divin. » enchérissait l’humain arrogant.

Une âme humaine ne semblait n'être qu’une petite compensation. S’il s’avérait que l’humain n’était pas lier à la prophétie du porteur de lumière alors, l’objet divin me filerait définitivement entres les doigts. Qu’il soit l’utilisateur de l’épée ardente ne m’assurait pas totalement son implication. Je savais également, qu’une fois l’objet tant convoité découvert, l’humain ne se laisserait pas occire de bon cœur.

Néanmoins, je n’avais, à vrai dire, rien de plus intéressant à faire.

- « J’accepte. » tranchai-je.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sexe : Masculin
Humeur : Joueuse
Localisation : Partout à la fois...
Exp : 3607

Messages : 1003
Who am i !

Feuille personnage
Niveau : 1
Grade : D
Joyau(x) : 100

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ] Dim 6 Mai - 8:01

Je n’étais qu’un homme. Un simple mortel courant après l’ombre d’un rêve. Je n’avais que ma détermination, mon courage et mon cœur pour affronter le destin tortueux qui m’attendait. C’était la raison pour laquelle j’avais proposé ce pacte à ce démon aux yeux rouges. Je jouais avec le feu mais, j’avais toujours été ainsi, jouant constamment le tout pour le tout. Un homme seul ne trouverait que la mort en se lançant dans cette quête folle, destinée à se transformer en une guerre apocalyptique. Mais, je n’étais pas n’importe quel homme. J’étais un soldat, un meneur d’hommes, un Windsor. J’étais de ceux ayant le pouvoir de rassembler des lames à sa cause. Si un homme seul ne pouvait courir que vers l’échec alors, je ne me suffisais que de ne pas l’être. Je devais rassembler des lames particulièrement aiguisées à mes convictions, des lames capables de me suivre tête baissée vers l’enfer. Et quoi de mieux pour commencer, qu’un démon sur qui la lumière n’avait jamais brillée ?

- « J’accepte. »

La lame de la créature avait subitement disparut de ma gorge. Un large sourire de satisfaction étira mes lèvres. Je ne m’étais pas trompé sur ce petit gars à l’écharpe. Un démon n’ayant jamais connu la lumière ne pouvait que chercher à l’obtenir. Il ne m’avait suffi que de lui apporter ce qu’il n’avait pas : une ambition.

- « Scellons le pacte mais, j’impose mes conditions. » pressai-je alors que mes paupières se faisaient de plus en plus lourdes, au point qu’une fois fermées, je devais me faire violence pour les rouvrir. Je n’avais plus beaucoup de temps avant de sombrer dans l’inconscience ou, pire encore. Remarquant que la lame du démon attendait patiemment la suite, s’étant redressé sur ses deux jambes, je poursuivis. – « Tu suivras mes ordres, même si ceci ne sont que pures folies. Tu seras mon ombre, toujours présent à mes côtés et prêt à agir au moindre de mes commandements. Tu ne tueras que si la situation l’exige ou, si tu en reçois l’ordre de ma bouche. Tes mots ne seront que la vérité telle que tu la connais, tu ne pourras jamais me mentir. Enfin, je te prive de tout acte de violence ou de maux envers les humains en dehors de nos ennemis, au risque que je fasse rouler ta tête au sol. » déclarai-je d’une voix autoritaire.

Gardant un silence macabre, le démon tendit simplement sa main au-dessus de moi. Par je ne sais quelle sorcellerie, son gantelet sombre disparut pour laisser place à une main à la peau pâle. J’en déduisais que la lame du démon acceptait mes conditions mais, je devais en être certain. Un pacte ne pouvait être rompu.

- « Acceptes-tu ? » crachai-je sèchement, épuisé qu’il prenne pied à prendre son temps.

- « Je suivrais tes ordres, mêmes s’ils ne sont que pures folies. Je serai ton ombre, présent et prêt à agir au moindre de tes commandements. Je ne tuerai que si la situation l’exige ou, si j’en reçois l’ordre de ta bouche. Mes mots ne seront que la vérité telle que je la connais, jamais je ne pourrais te mentir. Je serai privé de tout acte de violence ou de maux envers les humains en dehors de nos ennemis, au risque que ma tête roule au sol. » prononça-t-il solennellement de sa voix inhumaine.

Il n’en avait pas perdu un mot… La main de ce diable de démon était toujours tendue au-dessus de moi, me faisant clairement comprendre que j’allais devoir me lever pour la saisir… Avait-il seulement conscience de l’état déplorable dans lequel j’étais ? Non sans pousser un grondement, je m’étais redressé sur deux jambes devenues instables. Par fierté, je n’avais pris pas appuis sur le tronc d’arbre en mon dos. Mon regard émeraude avait toisé un instant celui ardent et brillant de la lame du démon puis, réduisant mon hésitation à néant, ma main empoigna la sienne. Une douleur vive me transperça la paume et je fus abasourdi devant cette sensation de souffrance que, je n’avais jamais ressentie auparavant. Un liquide rouge et noir, dont il n’était pas difficile de deviner la provenance, s’écoulait de nos mains enlacées avant de rejoindre le sol carbonisé. Nos sangs mélangés s’animèrent, comme si ils avaient pris vie, traçant un cercle avant de dessiner d’étranges symboles en son centre. De par mes connaissances acquises dans les livres traitant de démonologie, je savais qu’il s’agissait là du véritable nom du démon, plus connu sous le nom de cercle d’invocation. Quand le sang disparut, comme avalé par la terre, j’avais l’impression que mes dernières forces venaient de m’être retirées. Les jambes et les bras tremblants, j’en étais réduit à l’état d’un nourrisson qui ne tenait encore debout que par un quelconque miracle.

- « Je te prouverai que… j’ai raison. J’ai toujours raison… Que toi aussi… Tu désires quelque chose… » balbutiai-je avant de sombrer.

Un froid intense et pénétrant semblaient s’être insinué jusqu’au creux de mes os puis, je m’écroulai sur le côté, dévoré par l’obscurité.


Un rugissement terrible m’arracha brusquement de mon inconscience. Il faisait nuit noire et je dû secouer vivement ma tête encore lourde pour remettre mes idées en place. Les sens à présent en alerte, je m’étais assis, laissant mes yeux s’habituaient à la pénombre. Je n’étais plus dans les bois mais, sous les draps douillets d’un lit… Mon épée ainsi que mon armure étaient disposées sur un plancher de bois, à portée de bras. Sous les couvertures, je ne portais plus que mes braies et de larges bandages masquaient une bonne partie de mon anatomie. Bien que j’avais entièrement confiance en la médecine, je n’étais pas naïf. Je savais que si j’étais toujours en vie, c’était qu’un guérisseur avait utilisé ses dons magiques pour me soigner. Essayant de recoller les pièces du puzzle, je m’étais imaginé que la lame du démon, une fois le pacte conclu, m’avait transportée jusqu’au village le plus proche et que là, un guérisseur m’avait secourut… Bon, ce n’était pas vraiment crédible mais, je n’avais pas de meilleures explications pour le moment. Un nouveau rugissement résonna, de la même nature que celui m'ayant tiré de mon sommeil, et cette fois-ci, je reconnu le cri de Niddogur. Le dragon loyal devait toujours se trouver dans les bois, là où je lui avais ordonné de m’attendre… Le pauvre devait être mort d’inquiétude ! J’aurai aimé remercier mes sauveurs mais, étant recherché par tout le royaume, il était probable que la garde d’Asunia soit déjà au courant de ma présence en ce lieu et, déjà en route.

- « Démon ? » murmurai-je, me sentant particulièrement ridicule.

Je n’eus pas même le temps de douter qu’il, était là. La lame du démon était adossée à un mur et, à sa position détendue, j’avais l’impression qu’il avait toujours été là… Il ne portait plus aucune trace d'affrontements ou de brûlures. Le fourbe c'était probablement régénéré.

- « C’est toi qui m’a sauvé ? » demandai-je.

- « Il aurait été regrettable que le pacte se termine sans avoir commencé. »

Sans ajouter quoi que ce soit, n’ayant pas vraiment le temps à ça, je m’étais relevé et dirigé vers mon équipement de combat. Je devais rapidement quitté les lieux, rejoindre Niddogur et me plonger à corps perdu dans ma quête. Afin d’avoir la conscience plus légère, j’avais déposé une belle petite somme en joyaux sur les draps. Si l’argent ne valait pas les mots, il avait don de savoir les compenser.

- « La lame du démon, ce n’est pas vraiment un nom. » lançai-je soudainement dans un reproche.

- « Mon nom véritable n'est pas prononçable. La lame du démon est un des noms que des humains m’ont donnés. » murmura t-il lugubrement.

- « Alors, je peux te donner un nom moins chiant ? » demandai-je. – « Loki. Ce sera ton nom. » décidai-je spontanément, sans même lui avoir laissé le temps de répondre.

Alors que j’enfilai vêtements et armure, une pensée me hantait. Le démon possédait le pouvoir d’être totalement invisible aux yeux des hommes et pourtant, durant notre combat, il ne s’était pas appuyé sur cette faculté… Pourtant, ô combien je me serai battu vaillamment, elle lui aurait assuré tôt ou tard la victoire. Le démon ne s'était manifestement pas battu avec honneur. J’avais alors compris que Loki, tout comme le Dieu portant ce nom, était un maître dans l’art de manipuler les esprits… La 9K accrochée en mon dos, c'est dans une nuit sans lune que j'avais quitté le village du Vergeau, dans la plus grande discrétion, tel un voleur après son larcin. J'avais vendu mon âme à Loki qui serait, bien assez tôt, mon ennemi le plus dangereux. Mais en attendant, je m'étais fait un allier féroce. J'étais prêt à tout pour sauver Midgard, même au plus grand des sacrifices et, à cette pensée, mon cœur était sans regret. Je ne laisserai pas le passé se reproduire, je ne laisserai pas une nouvelle guerre éclater sur la terre des Hommes ! Qu'importe si je dois m'allier aux ténèbres, seule la victoire importe.

FIN.
Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

[ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]

MessageSujet: Re: [ Terminé ] Première confrontation... un peu piquante [ PV Loki ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Flashback] A votre service... Mon Dieu... [Pv Loki] [Terminé]
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[- Midgard -] :: [ Midgard ] - Terres des hommes :: Asunia :: Forêt du Vergeau-